Charlotte PERRIAND

Charlotte PERRIAND

Trente ans après le Bauhaus, Charlotte Perriand co-fonde en 1949 le mouvement « Formes utiles », porté par l’Union des Artistes Modernes. Non sans rappeler la fonctionnalité mêlée à l’esthétique du Bauhaus, ses créations originales, telles que la table Mexique et la bibliothèque Nuage incarnent parfaitement « l’art de construire, l’art d’habiter, l’art de vivre ». Après des études en arts décoratifs, Charlotte Perriand collabore aux recherches avant-gardistes de Le Cordbusier et de Pierre Jeanneret pour l'équipement de la maison. Elle cosignera dans ce contexte, en 1928, la mythique chaise longue b306 / LC4 et les fauteuils confort et grand confort, dont la seule édition officielle et légale est réalisée par Cassina. Après la Seconde Guerre Mondiale, sa réflexion prend une dimension humaine et réalise de nombreux équipements collectifs. Fortement influencée par les cultures japonaise et brésilienne, elle se met au travail du bois, de la paille et du bambou, qui deviennent ses matériaux de prédilection. Elle aménage ainsi la Maison du Mexique en 1952, la Maison japonaise à Paris en 1957 puis l'ambassade du Japon en 1966 et participera à l'aménagement de la station des Arc de 1967 à 1989. Dans le même temps, ses créations seront éditées par la Galerie Steph Simon. Une rétrospective sur son parcours et ses créations est présentée à la Fondation Louis Vuitton à Paris jusqu'en février 2020.